On ne va pas chinoiser pour si peu !

Le 9 octobre dernier, Le Monde publiait une tribune rédigée par un collectif de scientifiques intitulée Climat : « Freiner la croissance de la population est une nécessité absolue ». Le quotidien annonça la parution de cette tribune sur Twitter, avec la photo ci-dessous nous montrant une tripotée de gamins asiatiques :

01-Le_Monde_twitter_9_oct.png

Après recherche, il apparaît que ces enfants sont des tibétains, photographiés au Tibetan Children Village de Choglamsar en Inde.

Plus tard le même jour, le site d’Europe 1 reprenait cette tribune dans une version abrégée intitulée Climat : des scientifiques appellent à freiner l’essor démographique. Avec pour illustration la photo ci-dessous nous montrant des bébés asiatiques déguisés en empereurs chinois pour on ne sait quelle raison :

02-Europe1_9_oct.png

Cette photo, prise au Paolo Hospital de Bangkok, est souvent utilisée par Europe 1 pour illustrer des articles traitant de la natalité. À propos d’un Japonais qui obtient le droit de garde de 13 enfants nés de mères porteuses en Thaïlande, ou de la France championne d’Europe des naissances hors mariage (où la coutume consiste à déguiser les nouveaux-nés en petits Puyi).

Mais revenons à notre sujet. Le lendemain, 10 octobre, UP’magazine publiait un article sur le même thème. Avec, là encore, des bébés asiatiques, très probablement chinois (on trouve cette photo sur des sites de l’Empire du Milieu) :

03a.png

Le surlendemain, 11 octobre, Breizh-Info reprenait à son tour la tribune du Monde avec en ouverture une photo de foule évidemment asiatique :

05-Breizh_Info_11_oct_Taipei_Nouvel_An_2006.png

Cette image, dénichée sur Wikipedia, a été prise dans le métro de Taipei (Taiwan) en 2005, la veille au soir du Nouvel An.

Or donc, des enfants tibétains, thaïlandais ou chinois et des adultes taïwanais pour illustrer une tribune traitant du surpeuplement en Asie. Quoi de plus normal ? Sauf qu’il n’en est rien. La brochette de scientifiques signataires de ce texte évoquent en vérité les dernières prévisions démographiques de l’ONU, plutôt alarmistes : « Tous les continents sont concernés, mais l’Afrique concentrera un peu plus de 50 % de cette croissance d’ici à 2050 et plus de 85 % d’ici à 2100 ». Le texte s’attarde ensuite sur la conférence de Ouagadougou (Burkina Faso) de juillet 2017, au cours de laquelle dix-sept pays africains « se sont engagés à œuvrer pour faire baisser leurs indices de fécondité respectifs à trois enfants par femme au plus d’ici à 2030 ». L’Afrique est au cœur de cette tribune. L’Afrique, pas l’Asie.

Alors pourquoi se servir de photos d’Asiatiques pour illustrer un texte essentiellement consacré à la démographie en Afrique dans lequel les mots Asie, asiatique, Chine ou Chinois sont totalement absents ? Parce qu’afficher des multitudes d’enfants ou d’adultes noirs serrés comme des sardines aurait pu être jugé un tantinet raciste sur les bords. Mais choisir des photos d’Asiatiques - sous-entendu des Chinois car ces gens se ressemblent tous - pour illustrer le sujet passe comme une lettre à la poste au prétexte que la Chine est le pays le plus peuplé du monde. Et tant pis si cette tribune ne les concerne en rien. On ne va pas chinoiser pour si peu !

_bon.png

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laboiteaimages.alainkorkos.fr/trackback/14

Fil des commentaires de ce billet