Un petit pan de mur jaune, puis vert

Cette publicité (pas neuve) pour Veuve Clicquot, vue dans M, le magazine du Monde de cette semaine :

01.png

Si la marque de champ’ justifie le petit pan de mur jaune en rappelant que c’est la couleur de son étiquette, il est plus difficile d’expliquer la présence de la jeune femme écrivant, sinon en avouant qu’il s’agit là d’un pur plagiat dont les publicitaires sont coutumiers. La marque plagiée est le chocolat Menier ; l’affiche, dessinée par Firmin Bouisset, date de 1892 :

02-Affiche publicitaire de 1892, créée par Firmin Bouisset.jpg

La première réclame pour cette marque fut réalisée en 1879 par Achille Lemon (alias Uzès). Elle nous montrait un tout jeune peintre passablement dévêtu, qui écrivait sans autorisation ses slogans sur un mur :

06-Petit_Garcon.jpg

De nos jours, ce petit salopiot devrait s’acquitter, selon l’article 322-1 du code pénal alinéa 2, d’une amende de 3750 euros assortie d’une peine de travaux d’intérêt général.

L’illustration d’Uzès fut, vers 1890, pompée par le chocolat Poulain :

06B-vers 1890-Vignette-publicitairele-chocolat-Poulain_0_847_554.jpg

Firmin Bouisset la reprit pour le compte du chocolat Menier en 1892, mit en scène sa propre fille vue de dos qui écrivait le slogan :

02-Affiche publicitaire de 1892, créée par Firmin Bouisset.jpg
11.jpg

Firmin Bouisset et sa progéniture

Il déclina ce concept sous plusieurs formes, dont voici trois exemples :

03A.png
03B.png
05 .jpg

Le fond jaune utilisé par Firmin Bouisset venait de la couleur du papier qui enveloppait le chocolat. La typographie en blanc sur fond bleu alliée au jaune avait des sources plus lointaines, la Hollande exactement, et plus précisément Vermeer qui utilisa la combinaison bleu-jaune à plusieurs reprises. Avec, notamment, La Laitière (vers 1658) et La Jeune Fille à la perle (vers 1665) :

05B.jpg
05c.jpg
15.jpg

Remercions Chambourcy puis Nestlé, sans qui la laitière serait restée inconnue

Ces enfants devant un petit pan de mur jaune avec une typographie bleue furent bien vite copiés (on oublia l’alliance blanc-bleu qui faisait trop penser aux carreaux de Delft). Deux exemples parmi d’autres, avec les chocolats Lombart et Suchard :

07.jpg
08-SUCHARD-FILLETTE.jpg

De nombreuses autres marques vendant du chocolat reprirent l’association bleu-jaune, en oubliant les gamins de dos. Voici donc les chocolats Turenne, Nescao de Nestlé (Nescao a été remplacé par Nesquik, qui continue d’utiliser le même code couleurs) et Banania, dont le visuel le plus connu date de 1915 :

09.jpg
10.jpg
10bb.png
10b.png

Cela n’empêcha pas la marque Menier de décliner sa fillette de dos tout au long des années :

14-chocolat.menier.free.fr.jpg

Affiche d’O.Gus, 1930

15.png

Affiche de William Pera, 1948

16-Affiche 1964 Imp Cinemato Paris  Publi Syntex - 160 x 120 cm.jpg

Affiche de 1964

Aujourd’hui, le petit pan de mur jaune sert à fourguer du champ’, entre 36 et 56 euros la bouteille ; la plaque de chocolat Menier coûte environ 1,80 euro, le mur est devenu vert.

17b.jpg

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laboiteaimages.alainkorkos.fr/trackback/19

Fil des commentaires de ce billet