Une ombre sur l'Europe, ou les rayures de CNN

L’antisémitisme serait, dit-on, en train de reprendre du poil de la bête immonde en Europe. Bah ! Pipeau et parano sont dans un bateau, rétorqueront certains. Sauf que non. Un sondage commandé par CNN et effectué au mois de septembre dernier sur 7 092 personnes habitant dans sept pays européens (Suède, Grande-Bretagne, France, Allemagne, Autriche, Pologne et Hongrie) vient de paraître, et prouve largement le contraire. Ainsi, 28% des habitants de ces pays pensent que les Juifs ont trop d’influence dans le monde de la finance et des affaires ; 34% ne savent pas ce qu’est l’Holocauste ou en ont vaguement entendu parler ; 20% pensent que les Juifs ont trop d’influence sur les médias et la politique ; 16% pensent que les Juifs représentent 20% de la population mondiale (alors qu’en vérité ils n’en représentent que 0,2%). Etc. Tous les détails de cet accablant sondage sont par là, agrémentés d’une vidéo et de différents tableaux parfois animés.

Si ces chiffres donnent à réfléchir, la une de la page de CNN annonçant ce sondage l’est tout autant. La voici :

01.png
01b.png

A Shadow Over Europe, nous dit le titre. Une ombre sur l’Europe. On retrouve dans cette image la triplette colorée la plus utilisée du XXe siècle, celle qui est constituée par l’alliance du noir, du rouge et du blanc. Ces trois couleurs associées ne renvoient pas ici à des enseignes telles que Saint-Raphaël, Darty ou Fila, non…

01d.jpg

… mais aux couleurs du parti nazi, évidemment. On pourrait penser que cette alliance de couleurs n’est que coïncidence. Après tout, le logo de CNN est rouge et blanc, la photographie en haut de l’article est en noir et blanc, pas besoin de chercher midi à quatorze heures ! Oui mais voilà, les autres images contenues dans ledit article ne font que confirmer le fait que le choix de la triplette noir-rouge-blanc ne doit rien au hasard, relève au contraire d’une ferme intention. Jetons un œil sur certaines de ces images.

Des silhouettes noires sur fond rouge avec de la typographie blanche :

02.png

Des gens vus du dessus parcourant une esplanade, traversant une rue, marchant le long d’un trottoir :

03.png
04.png
05.png

Des gens, donc, qui marchent dans la rue. Des gens comme vous et moi, des Suédois, des Grands-Bretons, des Français, des Allemands, des Autrichiens, des Polonais ou des Hongrois dans des images rouges, noires et blanches. Certains de ces citoyens se remarquent grâce à un contour blanc, celui de leurs idées antisémites. Dans la vraie vie, rien ne les distingue. Mais des graphiques en forme de camembert, des chiffres blancs sur fond rouge qui se remplissent lentement de noir sont là, imparables :

06.png
07.png

« Un tiers des gens que nous avons sondés disent qu’Israël utilise l’Holocauste pour justifier ses actions. La moitié des Polonais sont d’accord. » « Un quart des Hongrois estiment que les Juifs représentent plus de 20% de la population mondiale. »

Revenons maintenant à l’image placée en ouverture :

01.png

Le noir, le rouge, le blanc, et un couple de piétons européens. Avec un petit élément en plus, quasiment subliminal, les rayures du passage protégé. Une alternance de bandes plus ou moins noires et blanches.

Récapitulons. Dans un article à propos de l’antisémitisme en Europe, une triplette noir-rouge-blanc évoquant le nazisme. Des piétons en guise de fil rouge. Et des rayures noires et blanches qui, dans ce contexte, ne peuvent que rappeler les “pyjamas rayés” des déportés des camps de la mort :

01c.jpg

Dire avec des mots, avec des chiffres, mais aussi avec des images, des couleurs, des formes géométriques qui, placées dans un certain contexte, prennent sens, sollicitent notre inconscient. Les métiers de graphiste, de directeur artistique, remontent à la plus haute Antiquité. On pourrait penser que dans le domaine de l’image, tout a été fait, tout été dit. L’idée du passage pour piétons illustrant cet article nous prouve le contraire.

 

Pendant que vous y êtes, vous pouvez jeter un œil sur ces Disparitions.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laboiteaimages.alainkorkos.fr/trackback/21

Fil des commentaires de ce billet