Abdelaziz Bouteflika, ou la vérité avant-dernière

Abdelaziz Bouteflika, bientôt 82 ans, post-AVC et grabataire, se présente aux élections présidentielles algériennes pour un cinquième mandat. Si ça se trouve, le bonhomme est mort, fossilisé depuis longtemps, et l’image qu’on nous montre à la télé est celle d’un robot comme dans La Vérité avant-dernière (The Penultimate Truth) de Philip K. Dick.

01.jpg

Photo d’archives/REUTERS/Zohra Bensemra

02.jpg

Couverture de Tibor Csernus

03.jpg
04.jpg
05.jpg

Pour preuve ou presque, cet extrait de la chronique d’aujourd’hui de Pierre Haski sur France Inter :

« Des citoyens algériens ont récemment voulu offrir un cheval au Président Abdelaziz Bouteflika. La cérémonie a eu lieu en présence … d’une photo du Président. La scène a fait le tour de l’internet algérien : ” ils auraient pu mettre un hologramme, ça fait plus moderne”, a ironisé un internaute, avec cet humour qui est l’ultime refuge des Algériens en cette période irréelle. »

La réalité en train de dépasser la fiction. La réalité, l’affliction.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laboiteaimages.alainkorkos.fr/trackback/42

Fil des commentaires de ce billet