Manuels d’anglais 2019 : revoyez votre copie !

Exceptionnellement, le billet ci-dessous ne sera pas consacré à l’image mais au monde merveilleux de l’édition scolaire. Spéciale Dédicace 2 Mrs Marple, crying in our bedroom.

Cette année, depuis le mois de mai, les professeurs de lycée sont inondés par tous les maisons d’édition de manuels qui paraîtront à la rentrée prochaine, réforme du lycée oblige. Aux profs, donc, de choisir quels bouquins ils utiliseront en classe. Ce sera ensuite aux élèves ou aux établissements scolaires d’acheter les livres, tout dépendra du financement accordé par les régions. Dans tous les cas, le professeur est prescripteur. C’est dire l’importance de ces envois que les éditeurs adressent aux enseignants. Ya d’la thune à s’faire !

Prenons un exemple, celui des manuels d’Anglais de 2de et de 1re publiés par les éditions Maison des Langues et intitulés Blockbuster. Feuilletons-les au hasard afin de voir dans quel métal ils sont moulés… 

01.png

Des jolies images en couleurs, oui oui, des textes très courts pour ne pas trop fatiguer les neurones de l’élève exténué(e), quand soudain, arg ! c’est le drame ! Damnaide & Holy Feuque! Maison des Langues, qui se prétend « éditeur spécialiste de l’enseignement des langues » et dont les manuels de langage grand-breton sont édités sous la direction d’un inspecteur d’académie ex-prof d’anglais, nous propose en vérité un fabuleux collier de perles et fôtes en tous genres dont voici un petit florilège.

Manuel de 2de
• Un portrait de peintre américain nommé John Singer, comme les machines à coudre. Sauf que l’artiste, qui n’était pas couturier, s’appelait en réalité John Singer Sargent. Bah ! Il manque juste son nom, le lecteur attentif complétera comme il compléterait John Fitzgerald ou Franklin Delano !

02 seconde.jpg

• Une belle faute de grammaire avec ce « How and why do British and Americans improve… » Soit on utilise deux adjectifs suivis d’un nom : « British and American people », soit on utilise deux noms : « Britons and Americans ». Un “mix” des deux, no way!

03 seconde.jpg

• Une confusion inacceptable de la part de profs d’anglais : la fin d’un chapitre intitulé Born in the USA? nous présente une bibliographie composée de cinq ouvrages. Le premier raconte les souvenirs d’une jeune Américaine d’origine hongkongaise, le troisième ceux d’une jeune fille d’origine hmong dont la famille est venue du Laos, le quatrième la vie d’une ado dans un quartier latino de Chicago. Fort bien. Mais les deuxième et cinquième livres concernent un Amérindien et une Afro-américaine, tous deux nés sur le continent nord-américain. C’est un tantinet gênant quand on songe que tout ce chapitre est consacré aux immigrés !

04.jpg

Manuels de 2de et 1re, dans les bibliographies en fin de chapitres
• Un magnifique mélange des langues avec « Books, films… about the axe », qui se traduit par « Livres, films… à propos de la hache ». Incompréhensibeule, izeunetetite ?

06 seconde et première.jpg

Explication : Les nouveaux programmes de langues comprennent chacun huit axes. Ici, on a inclus ce mot français dans une phrase anglaise qui ne veut rien dire puisque Axe en anglais ne signifie pas Axe en français mais Hache. Il aurait fallu écrire « About the chapter, the notion ». Notre suggestion : que les profs rédacteurs de ce bouquin fassent de manière urgente une petite mise à niveau chez Assimil. Et l’inspecteur d’académie responsable de l’ouvrage itou.

• Dans ces mêmes bibliographies, si les auteurs des livres sont mentionnés, ceux des films et des séries sont systématiquement oubliés. On nous objectera que contrairement aux films et séries, un livre n’a en général qu’un seul auteur. Certes. Mais les films se voient ordinairement crédités du nom du réalisateur, et les séries du nom du créateur. Sauf là. Parce que c’était trop de boulot, sans doute.

05 seconde et première.jpg

Ces manuels sont assortis d’un livre du professeur dont un échantillon est également gracieusement fourni aux enseignants. Et là encore, quelques perles. En voici deux, ou plutôt trois, issues du livre du professeur de 2de.

• Un encadré relatif au Livre de la jungle de Kipling nous offre un superbe 2en1, un combo, comme disent ces salauds de djeuns :
« The Jungle Book (…) publié en 1984 » (Beindidonc il en a mis du temps à percer, Kipling !)
« L’une des nouvelles relate une des nouvelles relate ». Beau doublé !

07 livre prof seconde.jpg

Ces deux erreurs, qui sont des coquilles typographiques, ne sont pas imputables aux rédacteurs de l’ouvrage. Mais l’on peut s’étonner que l’équipe de six correcteurs (on ne vous donnera pas leurs noms par charité) ne les ait pas dénichées.

• Dans une proposition de corrigé portant sur l’élaboration d’un nouveau drapeau indien, il est suggéré d’accoler les couleurs orange et vert. Cette idée est non seulement stupide mais aussi politiquement suicidaire puisqu’en réalité, ces couleurs correspondent aux deux communautés religieuses majoritaires, les hindouistes et les musulmans. Quitte à se lancer dans un tel exercice, il eût été préférable de se renseigner sur les enjeux véritables de ce drapeau. En consultant Wikipedia, par exemple. Ou un bon vieux Larousse. Mais faisons confiance aux élèves ! Ceux qui sont de confession musulmane savent bien ce que représente le vert dans les pays à forte communauté islamique. Il aura l’air malin, le prof débutant, avec son vert couleur de la nature !

08 livre prof seconde.jpg

Cela dit,  tout n’est pas à jeter, dans ces manuels : on y trouve, par exemple, l’exercice de commentaire d’image suivant : « Imagine a friend of yours has posted it on Instagram. Write a comment and choose an appropriate hashtag. » À la pointe de la modernité, c’est ce que nous faisons ici en publiant cette critique sur les rézôsociô.

P.S. : Ce coup de gueule n’est pas sponsorisé par les éditeurs concurrents. Pour preuve, fendons-nous d’une réclame vantant l’un des multiples produits dérivés proposés par les éditions Maison des Langues, un « pack de 1 000 autocollants en anglais pour une évaluation positive ! » “You worked really hard”, “Awesome effort”, etc. « Parce qu’il n’y a pas d’âge pour apprécier les stickers, optez pour ces autocollants dans vos classes de lycée ! » Yèpe. Pour sûr, Joe. L’année prochaine, nul doute que la plate-forme Parcoursup avisera les candidats malheureux d’un jovial « Awesome effort! » au lieu d’un « non » aussi banal que démoralisant.

09.jpg

 

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laboiteaimages.alainkorkos.fr/trackback/65

Fil des commentaires de ce billet