Surtout ! ne parlons pas de l’affaire Dreyfus !

L’émission d’Arrêt sur images du 22 novembre dernier (réservée aux abonnés) intitulée Nous sommes les enfants du bicentenaire ! évoqua entre autres sujets l’affaire Dreyfus, afficha à ce propos un dessin de Caran d’Ache paru dans les pages du Figaro le 14 février 1898. Il s’intitule Un dîner en famille, est composé de deux dessins. Le premier représente une grande famille attablée ; à gauche, le maître de maison prévient  : « Surtout ! ne parlons pas de l’affaire Dreyfus ! » Le deuxième dessin nous montre la même famille en train de joyeusement s’étriper, la légende précisant : « … Ils en ont parlé… »

Une autre image, faisant référence au dessin de Caran d’Ache, fut également montrée à cette occasion :

« On pourra noter qu’il y a eu des actualisations, des mèmes de ce fameux dessin à Noël dernier, au moment des Gilets jaunes », dit Mathilde Larrère, sans plus de précisions. Or donc, en voici une petite pelletée qui vous permettra de briller dans les salons quand le sujet Polanski-Dreyfus sera abordé.

La première image de ce mème est issue d’une série télé américaine diffusée sur ABC, Modern Family :

Il s’agit là d’une citation directe du Freedom from Want de Norman Rockwell, qui met en scène un repas de Thanksgiving :

Ce tableau fait partie d’une série réalisée en 1942 pour le Saturday Evening Post, illustre quatre concepts édictés par F. D. Roosevelt : Four Freedoms (Les Quatre libertés), Freedom of Speech (La liberté de parole), Freedom of Worship (La Liberté de conscience), Freedom from Want (La liberté de vivre à l’abri du besoin), et Freedom from Fear (La liberté d’être protégé) :

La seconde image de ce mème a des origines plus floues :

Elle fut apparemment publiée pour la première fois en mai 2018 par le News Service of Florida - organisme officiel de l’État de Floride qui fournit des articles clés en main à la presse locale - en illustration d’un article intitulé Weekly roundup: A food fight and a power play.

Cela dit, l’image est tellement travaillée qu’elle n’a sûrement pas été fabriquée à cette occasion, elle provient probablement d’une banque d’images. Notons en passant qu’elle est également une citation du Freedom from Want de Norman Rockwell (avec, pour les sceptiques, la présence de la petite fille au fond à gauche visible sur les trois images) :

Le mème cité par Mathilde Larrère est donc composé de deux images, parodiant toutes deux le Freedom from Want de Norman Rockwell. Ce collage, agrémenté de dialogues, est paru sur le site Choualbox ; non pas en décembre 2018 à l’époque de Noël, mais en janvier 2019 ; il généra une palanquée de commentaires racistes, homophobes, etc. Le capitaine Dreyfus, qui n’était pas encore ressorti des oubliettes de l’histoire, fut heureusement épargné.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laboiteaimages.alainkorkos.fr/trackback/86

Fil des commentaires de ce billet